L’aveu de Roberte de Kerloaguen – 1682 – transcription

Dans la matinée du mardi 24 février 1682 au manoir de Kerguélen en Pouldergat, Roberte de KERLOAGUEN, veuve de Guénolé DE QUELEN, rend aveu de ses biens à son seigneur, Sébastien de ROSMADEC, marquis de Pont-Croix. Comme veut l’usage de l’époque cet acte dénombre et décrit les biens possédés par elle à titre de ligence et liste les revenus qu’elle … Lire la suite …