Une épidémie mortelle à Pouldergat à la fin du XVIIIème siècle

A la fin du XVIIIème siècle, lors des années 1786, 1787 et 1788, une épidémie de dysenterie frappa une grande partie de la Cornouaille. Pouldergat ne fut pas épargné, et un médecin dévoué (qu’on appelait alors chirurgien) intervint pour faire du mieux qu’il pouvait pour sauver les paroissiens de Pouldergat.

Ce chirurgien c’est Pierre Serré, ancien chirurgien des armées du roi, originaire de Chevanceaux, fils de Etienne Serré, ancien officier d’infanterie, et de Jeanne, dont le nom nous est inconnu.

Pour maitriser ces épidémies, l’état royal avait mis en place un suivi très poussé, avec différents formulaires à remplir, et c’est dans ce cadre que nous est parvenu assez précisément la façon dont a été traitée celle de Pouldergat, Serré étant alors chirurgien des épidémies à Douarnenez. Au-delà de nous apprendre comment étaient gérées les épidémies sous l’ancien régime, les rapports du médecin Serré nous permettent d’avoir une brève description de Pouldergat et de sa population à la veille de la Révolution.

(s’ouvre dans un nouvel onglet)”>< OUVRIR l’article >